• lun. Août 8th, 2022

Valorisation de la culture : L’Egypte et le Cameroun se mettent ensembles

ByTech237

Mar 9, 2020

C’était à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de l’édition 2020 « du Cameroon fashion design », célébré concomitamment avec la semaine culturelle Egyptienne.

Amis de longue date, le Cameroun et la République Arabe d’Egypte entretiennent des rapports sans cesse fructueux dans le domaine de la culture. Ceci a été une fois de plus été démontré le 27 février dernier à l’occasion de l’édition 2020 « du Cameroon fashion design », couplée cette année à la semaine égyptienne. Plateforme qui a pour but de valoriser la beauté africaine en rassemblant les créateurs du continent de la haute couture, de la danse, des arts culinaires, le « Cameroon fashion design », est une initiative d’Evidence Media Group, avec l’onction du ministère des Arts et de la Culture qui en assure le patronage.

 Cet évènement dont l’importance n’est plus à démontrer en ce qui concerne la promotion de la culture camerounaise en particulier, permet également de mettre en place des passerelles d’échanges et d’enrichissement des expériences entre les acteurs nationaux et internationaux. Pour cela, l’édition de cette année a enregistré la participation de la République Arabe d’Egypte. Qui, profitant de la célébration de sa semaine culturelle est venue se joindre au Cameroun afin de donner un éclat particulier à cette grande messe qui célèbre la culture et la beauté africaine. D’où le thème fort évocateur : « Cléopâtre en pagne ». Thématique renvoyant au souvenir de cette reine égyptienne, qui de par sa manière d’être préfigurait déjà en son temps la femme moderne. Et c’est à juste titre que l’Art lui reconnait les premiers soins esthétiques. En sommes, le temps d’une soirée, Camerounais et Egyptiens ont célébré la beauté africaine à travers la mode et la culture.

Etaient présent à cette cérémonie d’ouverture, en dehors du Ministre des Arts et de la Culture, l’ambassadeur d’Egypte au Cameroun, Medhat. K-El-Meligy, accompagné de tout le gratin politique, diplomatique artistique et culturel que compte les deux pays. Parti pour s’étendre sur 3 jours, cette première soirée de la mode africaine couplée à la semaine culturelle de l’Egypte qui avait pour cadre le musée national était donc séquencée en deux.

 La première artistique et culturelle a permis d’apprécier les danses et rythmes des peuples Fang-Beti ; Soudano-Sahéliens ; des Grassfields et Sawa. La deuxième séquence intitulée « Spectacle de la Fraternité » a permis d’apprécier juste après le passage des désigner camerounais les prouesses de la troupe folklorique égyptienne Ismaelya.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.