• jeu. Juin 30th, 2022

Seconde phase de la Vision 2035 : Les consultations participatives sont lancées

ByTech237

Mar 22, 2019

Seconde phase de la Vision 2035 : Les consultations participatives sont lancées

Les consultations participatives au titre des travaux de planification de la seconde phase de la Vision 2035 ont été lancées sur l’ensemble du territoire national camerounais.

Madame Mbamband Jaël Christine, Inspecteur Général chargée de l’évaluation du fonctionnement des services, a présidé dans la salle des conférences de l’Hôtel de ville de Yaoundé au nom du Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire empêché, la cérémonie des consultations participatives des forces vives au titre des travaux de planification de la seconde phase de la Vision 2035, pour la Région du Centre. La problématique du développement du Cameroun en général et de la Région du Centre en particulier ne laisse personne indifférente. D’où la participation remarquable des responsables attendus. En effet, le Cameroun s’est donné pour ambition de devenir émergent à l’horizon 2035. Cette Vision adoptée depuis l’année 2009, se décline en trois principales phases : la première qui porte sur la période 2010 – 2019 ; une seconde qui couvre la période 2020 – 2027 et une dernière pour la période 2028 – 2035. Au regard de ce qui précède, l’on peut de toute évidence noter que nous nous situons à la dernière année de la première phase dont l’objectif était de moderniser l’économie et d’ accélérer la croissance. Un document matérialisant cette option, le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE) fut élaboré. Ces consultations ont donc pour but d’évaluer le chemin parcouru et aussi d’en tirer les leçons qui s’imposent pour aborder la seconde phase avec plus de sérénité pour un résultat satisfaisant.

Méthodologie

L’approche décidée par les responsables du MINEPAT est, l’entretien de groupe. Cette option comprend 3 thèmes : Appréciation de mise en œuvre des politiques et stratégies ; Suggestions en vue de l’amélioration des politiques et stratégies ; l’Identification des projets et programmes prioritaires. Il s’agira d’identifier les difficultés majeures dans le secteur qui entravent la bonne exécution des projets et par conséquent, l’amélioration des conditions de vie des populations. Quatre groupes de travail sont mis sur pied, notamment Gouvernance, Production, Infrastructures et Social. La composition de chaque groupe comprend les administrations et collectivités décentralisées représentées par les Maires.

L’impact

Il est souhaitable que ces travaux qui se tiennent simultanément dans tous les Chefs-lieux des Régions aboutissent à un résultat probant avec un impact positif, facilement perceptible sur les conditions de vie des citoyens. La réduction du taux de mortalité, l’accès aux soins ou à l’éducation conformément à l’engagement du gouvernement pour l’atteinte des Objectifs du Développement Durables (ODD). Surtout que le Chef de l’Etat Son Excellence Paul Biya a placé ce septennat des grandes opportunités sous le signe de la consolidation des acquis : « nous veillerons à consolider nos acquis, tout en explorant les pistes nouvelles, nous permettant de saisir toutes les opportunités d’un monde en constante évolution. »

Léonard Fandja

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.