• mar. Juil 5th, 2022

Retour des restes de Patrice Lumumba : Fonds de commerce politique ou réelle volonté d’Antoine Félix Tshisekedi ? (regarder la vidéo).

ByTech237

Déc 18, 2020

Dans son adresse aux deux Chambres réunies du Parlement Congolais en Congrès 7, le Président Antoine Félix Tshisekedi a promis le retour des restes de Patrice E. Lumumba en marge de la célébration du 61ème anniversaire de l’indépendance de la RDC.

La situation actuelle en République Démocratique du Congo est caractérisée par une sorte d’instabilité avec la destitution de la présidente de l’Assemblée Nationale appartenant au Front Commun du Congo (FCC) de l’ex-président Joseph Kabila Kabangue.

Ayant décidé de mettre un terme à l’alliance qui le liait à Joseph Kabila qui a tout de même réussi là où beaucoup ont échoué : fonctionner en tant que Chef d’Etat francophone africain comme un Président libre de prendre ses décisions sans l’impact des accords secrets, le Président Tshisekedi pour le moment est dans une situation à l’avenir incertain. D’où l’urgence de se doter d’une nouvelle majorité à l’Assemblée Nationale. La frilosité doit aussi être à l’origine des décisions prises comme la reprise de la coopération militaire avec les Etats-Unis et la France. Elle doit aussi être à l’origine de la promesse de faire rapatrier les restes de Patrice Lumumba « j’annonce qu’en 2021, en marge de la célébration du 61ème anniversaire de notre indépendance, la Patrie témoignera sa reconnaissance envers le Premier Ministre Patrice Lumumba. Le rapatriement des reliques du héros national considéré comme une icône panafricaine à qui on donnera enfin une sépulture digne de son sacrifice pour la patrie. » Dixit A.F. Tshisekedi. En effet, le Président, pour l’affirmer, doit avoir emboîté le pas aux enfants du défunt Premier Ministre dont Roland Lumumba, ainsi qu’à son neveu Patrice On’Okoko Osodi Lumumba qui dirige une Fondation du nom de Patrice Lumumba qui avaient déjà et à plusieurs reprises demandé le rapatriement des restes de leur père.

Rappelons que Patrice Lumumba avait été arrêté au pendant le chaos qui a suivi la proclamation courageuse et mémorable de l’indépendance du Congo le 30 juin 1960 et assassiné le 17 janvier 1961 dans le Katanga où il avait été transféré. Une région hostile à cet héros, une région dont les dirigeants ont sans doute inspiré Blaise Compaoré pour sacrifierThomas Sankara au profit des occidentaux.

Discours de l’indépendance

Négociations souterraine ?

Lorsque le Président Tshisekedi l’annonce, il va sans dire qu’il a pris langue avec les Belges et leur a sans doute fait des concessions. Des concessions pour un soutien dans le forcing qui vient d’être opéré à l’Assemblée Nationale congolaise pour renverser la tendance dominée par le FCC. Il en va de même pour la reprise des relations militaires avec les USA et la France. Dans ce cas-là, il y a lieu de s’interroger si le moindre mal n’était pas la collaboration avec Kabila pour préserver davantage d’indépendance conquise par ce dernier plutôt que de se jeter dans les bras de ces rapaces dont l’objectif premier est de maintenir nos États sous le joug de leur domination ? L’avenir nous dira si le Président Antoine Félix Tshisekedi fait le bon choix. Surtout que c’est à cause de son comportement imprévisible que les occidentaux avait préféré un autre candidat à lui face à Kabila. Il vient de le démonter actuellement face à Kabila. Comme quoi : « Chasser le naturel, il reviendra au galop. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.