• jeu. Juin 30th, 2022

RDC : L’Etat de droit en marche

ByTech237

Avr 9, 2020

Vital Kamerhe le Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat sejourne depuis hier à la prison de Makala.

Dans son discours d’investiture, le nouveau Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo avec fait beaucoup de promesses à ses compatriotes dont l’Etat de droit. Au lendemain de sa prestation de serment il avait nommé Vital Camerhe leader politique au poste de Directeur de son Cabinet. Le president de la Republique avait d’ailleurs confié la gestion des fonds du projet dit « des 100 jours » d’un montant global de 304 million de dollars US destinés à realiser des grands travaux, notamment, la construction des ponts en vue de desengorger les voies dans la cité capitale Kinshasa.

Les détournements plombent le projet

Plusieurs mois après le lancement de ce projet pour 100 jours, le constat révèle que 46 million de dollars sont depensés et rien n’est sorti de terre. Un peu comme au Cameroun ! A la différence qu’en République Démocratique du Congo, les autorités ne restent pas sourds aux cris dénonçant les scandales. C’est ainsi que certains responsables ont été appelés à comparaitre devant le Procureur. Le 20 fevriet dernier lors du conseil des ministres, le Ministre de la Justice Célestin Tunda Ya Kasende, avait émis le voeu qu’on laisse ses collaborateurs mener les enquêtes en toute transparence pour le « Renouveau judiciaire «  promis par le Chef de l’Etat le jour de son investiture. Quand on suit les propos du Procureur de Kinshasa dans cette video que nous vous proposons le jour de son installation il se degage en l’homme, cette volonté de faire son travail sans faiblesse. De quoi comprendre aisement la mise en detention.provisoire du Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat qui retrouve en prison, un Banquier, 1 responsable d’entreprise publique et 2 Chefs d’entreprises privées impliqués dans le même dossier de détournement dans les marchés decgré à gré. Sans aucune surprise, les partisans de Vital Kamerhe ont manifesté ce jour à Bukavu sa ville natal arguant un complot contre leur President. Cependant, ses camarades de parti ont été reçus par le Chef de l’Etat qui a jugé bon de discuter avec ceux qui font parti de sa famille politique afin d’éviter les nuages dans le ciel de leurs relations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.