• jeu. Juin 30th, 2022

Olèmbé : Les biens faits des descentes régulières de Célestine Ketcha Courtes sur le terrain

. La journée du 30 novembre 2021 a été marquée par les résolutions fortes du MINHDU pour lutter contre l’incivisme, le désordre urbain et l’occupation anarchique des espaces dans la nouvelle ville.

Dans le cadre du projet de construction de 10 000 logements et 50 000 parcelles constructibles, le Chef de l’Etat Paul Biya a créé une nouvelle ville à Olèmbé dans la cité capitale. Cependant, conformément à leurs habitudes, les camerounais du coin ont comme la plupart du temps, commencé à briller par l’incivisme, le désordre urbain et les occupations anarchiques des espaces. Lors de sa descente sur le terrain du 30 novembre 2021, la Reine-mère Machiangoub Ketcha Célestine épouse Courtes, Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain dont la descente sur le terrain est en quelque sorte devenue une de ses Marques déposées, a fait le constat d’un désordre dont les conséquences finiraient par ternir la beauté de cette nouvelle ville créée par son « Champion » le Chef de l’État.

Constat amer

Plusieurs plaintes formulées par les résidents et la requête formulée par les responsables de la Mosquée en construction ont déterminé la Ministre à faire cette descente dont le but principal est la préservation du cadre de vie on ne peut plus paradisiaque dont bénéficient les habitants de cette nouvelle ville qui accueille en son sein, le joyau architectural du stade d’Olembe.

Résolutions

Les descentes régulières de la MINHDU démontre à suffisance que plus on descend sur le terrain, mieux on est au fait des réalités et mieux encore on peut y apporter une solution. Au marché Mokolo à l’immeuble LEO, il y a une discothèque là-bas qui nuit l’environnement avec des sons insupportables. Les voisins se sont déjà plaints plusieurs fois, rien n’est fait car la corruption et l’absence des descentes sur le terrain sont passées par là et n’inquiètent nullement le propriétaire de la discothèque. Par contre, le 30 novembre 2021, la MINHDU a pris des résolutions appréciées et saluées de tous les résidents du coin. En effet, elle a instruit ses collaborateurs à la fermeture des exploitation produisant les nuisances sonores, l’arrêt des chantiers anarchiques, la démolition et le recasement de la Mosquée en construction ; surtout que 4 sites avaient déjà été sécurisés pour une mosquée et 3 chapelles Catholique, Eglise Presbytérienne du Cameroun et l’Eglise Evangélique du Cameroun ; l’ouverture d’un Centre de Santé et d’un Supermarché avant la fin du mois de décembre. Avouons qu’ici, c’est différent du chantier de l’axe-lourd Yaoundé-Nsimalen où la MINHDU a trouvé une situation très compliquée qui a contribué à retarder la livraison du dit chantier engagé par son prédécesseur et où le crime de certains membres chargés de recenser et d’indemniser les victimes se sont livrés à des abus criminels. Tenez ! Comment comprendre qu’on évalue une maison à 8 000 000F pour remettre 600 000 F à la victime ? Des situations rencontrées par la MINHDU actuelle qui ont contribué à plomber le projet qui malgré tout sera livré sous peu.

Léonard Fandja

lesvisagesdafrique.online

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.