• lun. Août 8th, 2022

Nécrologie : Une icône de la Photographie a tiré sa révérence.

ByTech237

Mar 15, 2020

Maurice Ebanga, Nyamoro, Elan Ambroise, Joe, Sim Sax pour les intimes, a tiré sa référence le 28 janvier 2020 à Yaoundé.

Il était une véritable icône de la photographie en général, et du reportage sportif en particulier. Maurice Ebanga, natif de Mvog-Ada, très connu dans la cité capitale sous le nom de Nyamoro par les anciens de cette ville a marqué tous ceux qui le connaissaient par sa simplicité, son humilité et son humour. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il laisse sans voix depuis le 28 janvier 2020  :

La grande famille Mvog-Manze ;

La grande famille Betsenga à Abang-Betsenga ;

La grande famille Ndog-Ngond ;

La grande famille des Sportifs ;

La grande famille des Photographes ;

Sa Veuve née Banack Bernadette et ses enfants ;

Maître Menye Ondo Xavier et son épouse ;

Madame Veuve Ngongo Margueritte et ses enfants ;

Monsieur Foe Angelbert, son épouse et ses enfants à Yaoundé ;

Madame Andzanga Marie Louise et ses enfants à Yaoundé ;

Madame Veuve Deterer Odile et ses enfants à Yaoundé ;

Monsieur Mbarga Raymond, son épouse et ses enfants à Yaoundé ;

Madame Fouda Christine et son époux à Yaoundé ;

Les enfants de Feu Belibi Jeanne.

En compagnie de Yasser Arafat ; Patrick Mboma ; Rigobert Song Bahanack

Qui était Maurice Ebanga ?

            Né le 07 octobre 1964 au quartier Mvog-Ada à Yaoundé de Feu Mbarga Raymond et de Feue Andzama Josephine, Nyamoro était un des plus anciens Reporters-Photographe sportifs du Cameroun, avec son ami et frère Jean Jacques Ewong, mort il y a exactement 1 an jour pour jour. Il avait fait le tour du monde. Tenez ! Il a couvert 15 coupes d’Afrique des Nations, 7 coupes du Monde, 2 Coupes de Confédération, sans compter les coupes de la Francophonie, Commonwealth et autres. Photographe de Kodak au Cameroun, Photographe Reporter de la Fecafoot, il était aussi le Fondateur de sa propre structure : EPPA (Ebanga Photo Press Agnecy). Il a côtoyé les grandes personnalités du monde comme Sepp Blatter, et nous vous proposons sa photo avec l’emblématique, mystique et mythique Leader Palestinien Yasser Arafat, en vous faisant grâce des autres personnalités.

            S’agissant des distinctions, l’on peut affirmer sans risque de se tromper que les fruits n’ont pas tenu la promesse des fleurs. Et pour cause ! Prix du meilleur reporter photographe au Cameroon Press Awards 1998 ; Oscar des Majors de la méritocratie (Meilleur Photographe Reporter Sportif 2003) ; Médailles d’honneur du travail (Argent, Vermeil et Or). Chrétien Catholique Romain, il laisse une Veuve, des enfants et des petits-enfants. Sa levée de corps a eu lieu vendredi dernier à l’hôpital Central de Yaoundé à 12 heures, suivie d’une messe immédiatement après à sa paroisse : Saint Joseph de Mvog-Ada (paroisse Francophone). La veillée funèbre a eu lieu à son domicile à Mvog-Ada jusqu’au matin, et l’inhumation le samedi 14 mars à 15 heures après une messe à quelques kilomètres de Nkoabang sur la route d’Akonolinga d’où votre journal n’a pas pu vous servir un « Live » sur sa page Facebook (Les visages d’Afrique) pour impossibilité de connexion aux réseaux téléphoniques Camtel, MTN et NEXTTEL. Une grande surprise tout de même : l’absence des Lions indomptables qu’il a accompagnés à ces obsèques. Il semble qu’ils ont pour la plupart été informés du décès, mais la date des obsèques n’a pas circulé dans leurs fora.

NYAMORO ! ELAN AMBROISE ! JOE ! SIM SAX ! Vas ! Et repose en paix. Comme disait Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, (et le Prêtre l’a rappelé lors de ta dernière messe) : « La mort ne détruit pas la vie, mais la transforme. » « Celui qui demeure sous l’abri du Très Haut, repose sous l’ombre de l’Eternel. » Ps : 91.1.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.