• lun. Août 8th, 2022

Nécrologie : Rien ne presageait pourtant sa mort.

ByTech237

Juil 2, 2020 ,

L’Artiste Humouriste et Journaliste Paul Assiene Aboyoyo n’est plus.

L’Artiste-Humouriste Paul Assiene Aboyoy est mort au domicile du Sous-préfet de Deuk le 30 juin 202 au matin. Il y a passé la nuit et ne s’est plus réveillé. Jusqu’à présent aucune enquête n’est ouverte ; encore moins des interpellations. Selon mes sources, il a passé la soirée avec Monsieur le sous préfet et un groupe d’amis au domicile de ce dernier qui a bien pris soin de les entretenir. Le Sous-préfet, pris de fatigue,ira dormir autour de minuit. Laissant les autres continuer à savourer la soirée. Cette soirée va d’ailleurs se poursuivre jusqu’à 4h du matin lorsque les uns et les autres décident de se séparer. Salif va dormir et les autres vont rentré. Mais un parmi ceux avec qui il a passé la soirée et qui est enseignant dans un lycée de la place reviendra très tôt le matin pour dit il, lui dire bonjour. Malheureusement, quand il arrivé devant la porte déjà entre-ouverte, il va se rendre compte que son ami dort encore. Sans faire du bruit, il va s’en aller tout en prenant soins de dire au Chef de terre que son ami dort et qu’il ne peut pas le réveiller.

La decouverte macabre

L’heure du déjeuné est prête, Monsieur le Sous-préfet veut déjeuné avec son ami. Il envoie sa petite fille ( 6ans) le réveiller. La petite une fois dans la chambre se rend compte que salif est inerte, le sang coule de ses narines. Prise de panique, la petite va courir vers son papa pour l’en informer  » Tonton qui dort dans la chambte est bizarre.  » C’est alors que le patron des lieux décide d’aller voir. Malheureusement, la découverte est macabre. C’est un corps sans vie qui est allongé sur le lit.

Aujourd’hui on s’interroge: Qu’est ce qui a pu se passer ? Comment la porte pourtant fermée était elle ouverte? Qui est cet ami qui est venu le voir le matin et repartir aussitôt prétextant que son ami dort ? Pourquoi ne pas avoir interpeller toute la bande avec qui il a bu la nuit ? Entendre au besoin le Sous préfet ainsi que son épouse ? Que disent les résultats de l’autopsie? Salif était il malade ? Autant de questions qui restent malheureusement sans réponse pour l’instant. C’est une affaire à suivre….

Janvier Bongo

DP du journal « La Source Hebdo »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.