• jeu. Juin 30th, 2022

Mireille Akoko Ndjomo dont nous avons informé nos lecteurs du transfert de l’hôpital canadien Charles-Lemoyne à l’hôpital général juif de Montréal dans la même ville a tiré sa révérence au petit matin de ce jour 10 mars 2021.

Rappelons que Mireille Akiko Ndjomo est mère d’enfants. Elle sentait mal au pied et s’est rendue à l’hôpital. Y étant, elle signalé qu’elle est allergique à la pénicilline. Malgré cela on l’a lui a injectée…par inadvertance si l’on s’en tient aux déclarations du personnel médical. Sa situation sanitaire s’est tellement dégradée qu’elle a fait une vidéo de son lit d’hôpital pour appeler à l’aide pour lui changer d’hôpital. Ce qui fut fait sous la pression de quelques compatriotes. Elle a été transférée le 07 mars à 21 heures 53 minutes, heure du Canada à l’hôpital juif de Montréal. Malheureusement, ce matin elle a rendu l’âme.

Complot ou erreur médicale ?

Le personnel médical à donné sa version des faits. Cependant, à l’ère de la pandémie coronavirus, l’on est beaucoup plus tenté de croire que l’objectif inavouable du personnel médical était d’augmenter le nombre délibérément forcé des victimes du covid-19 dans l’optique d’imposer les vaccins très contesté. Au cas où il s’agirait effectivement d’une erreur médicale, il est souhaitable que la communauté des camerounais de Montréal se joigne à sa famille pour engager une procédure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.