• lun. Août 8th, 2022

A 54 ans, Félix Etoundi,PDG de FINEX VOYAGE a tiré sa révérence au soir du 18 mars 2021.

Félix ETOUNDI, PDG de Finexs Voyage par ailleurs Conseiller Régional de la Région du Sud a tiré sa révérence hier soir 18 mars 2021 des suites d’une maladie. En 15 ans seulement, Félix Etoundi a su s’imposer comme un acteur majeur du transport interurbain au Cameroun. Avec des débuts modestes, il a su grandir et s’installer majestueusement dans la cour des grands. Il dans le transport comme transporteur clandestin généralement appelé « Clando ». En tant que « clando », Felix Etoundi va apprendre le métier, mais surtout cerner les opportunités qu’offre le secteur. Par la suite, Felix Etoundi sera recruté dans une entreprise pétrolière au Cameroun, mais il n’abandonnera pas autant sa passion pour le transport. Il mettra son bus dans un premier temps à la disposition d’une agence de voyage qui a pignon sur rue au Cameroun avant de se rétracter par la suite. Avec 2 bus, Felix Etoundi va se retourner vers ses compères « clandos » pour proposer l’idée de mettre sur pied une agence de voyages en bon et due forme : Finex Voyage voit le jour. Pour le développement de Finex Voyages, Felix Etoundi, pour avoir la confiance des banques doit démissionner pour se consacrer au développement de son entreprise.

À travers les investissements massifs de l’entrepreneur, on comprend rapidement que derrière le projet se trouve une grande vision et une ambition affirmée de faire des belles choses. De « Clando » à homme d’affaires prospère, Felix Etoundi donne un véritable cours d’entrepreneuriat et d’innovation à certains entrepreneurs du secteur du transport qui très souvent ne pensent qu’amasser le maximum d’argent sans toutefois penser à l’investissement pour le confort et la sécurité des voyageurs. Avec un investissement d’environ 1 milliard de FCFA chaque année et un chiffre d’affaires de 3 milliards de FCFA, Felix Etoundi s’impose de plus en plus sur le marché du transport interurbain comme un acteur clé du présent, mais aussi et surtout de l’avenir.

Bruno Bidjang

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.