• dim. Juil 3rd, 2022

Manifestation des Avocats recalés : Le Renouveau National victime de sa propre turpitude.

ByTech237

Juin 1, 2018

Manifestation des Avocats recalés : Le Renouveau National victime de sa propre turpitude.

Les Avocats recalés à l’examen de fin de stage projettent un sit-in devant le Premier Ministère.

Les Avocats recalés à l’issue de l’examen organisé par l’Ordre des Avocats du Cameroun ont, dans une lettre datant du 31 mai et remise dans les Services du Sous-Préfet de Yaoundé 3e le même jour, déclaré une manifestation en date du 08 juin 2018 annoncer : « qu’en date du 08 juin 2018 de 08 h à 17h, notre collectif va organiser un sit-in devant les Services du Premier Ministre à l’effet de continuer à crier plus fort notre désarroi. » Plus loin le porte parole du collectif en la personne de Maître Jean Magloire NLATE déclare : « Il s’agira d’un sit-in organisé par les citoyens camerounais jouissant pleinement de leurs droits et prérogatives tels que prévus par la constitution de notre pays. » Cependant, selon une de nos sources, cette décision du collectif est une réaction à la citation à comparaitre le 30 juin 2018 devant le Conseil de l’Ordre des Avocat servie par les soins de Maitre Philippe Olivier Memong à Maître TABE Newton, Avocat stagiaire, pour avoir organisé et mené à Yaoundé, deux manifestations publiques contre les résultats de l’examen de fin de stage malgré l’interdiction des autorités administrative.

Pour le collectif, les choses ne se sont pas déroulées dans les règles de l’art. Du côté de la Chancellerie et de l’Ordre des Avocats, l’on dit que : « Quand on échoue à un examen, on la boucle et l’on se prépare pour le prochain. » Quel que soit le camp qui a raison, l’on peut dire que le « Renouveau National » avec plus de 30 ans règne est victime de sa propre turpitude dans la mesure où pendant ces 30 dernières années, l’on a vue de « vertes et de pas vertes. » L’on a vu des titulaires de faux diplômes licenciés dans une société d’Etat et recrutés quelques semaines après à la CRTV ; les titulaires de faux diplômes parlent haut et fort à de honnêtes citoyens ; ils sont admis à l’ENAM et même, une grande partie des promus se recruterait dans ce cercle . Il suffisait tout simplement à certains fils de pontes du régime d’aller dans les pays voisins « acheter » le diplôme et la suite on connaît : recrutement assuré dans les sociétés publiques ou para à défaut d’ête admis dans une des grandes écoles de la république à eux réservés. Si alors vous adhérez aux cercles ésotériques ou homosexuels, alors presque tout vous est permis. L’excellence est foulée aux pieds et Charles Ateba Eyene de regrettée mémoire l’a dénoncé sans cesse jusqu’à sa mort. L’impunité est érigée en système de gouvernance ; les entreprises publiques peuvent être pillées et le personnel mis au chômage sans que les auteurs soient systématiquement inquiétés. Le système éducatif a été galvaudé au point où les enfants aujourd’hui accusent un déficit criard dans la formation qu’ils reçoivent. Il n’y a qu’à lire les écrits de ceux-ci pour s’en rendre compte. Peut-être que l’Ordre des Avocats a voulu redorer son blason puisqu’il lui était reprochait autrefois et éventuellement aujourd’hui de retenir à l’issue de l’examen des gens qui n’avaient même pas composé…comme à l’ENAM. Peut-être s’agit-il aussi des gens recalés mais qui ont des parrains puissants. Toutefois, même si le ratio d’un Avocat par rapport à la population est de 1/13000, il n’est pas question d’avoir des Avocats incompétents si et seulement si le Barreau a enfin décidé d’être « l’exception qui confirme la règle » dans ce pays. Nestor DYM, le Sous-préfet de Yaoundé 3e a donc du pain sur la planche.

Léonard Fandja

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.