• dim. Juil 3rd, 2022

Lutte contre le coronavirus : Que le Président Paul Biya parle à ses concitoyens !

ByTech237

Mar 31, 2020

Au Cameroun, les Syndicats des Transporteurs routiers menacent, le Président Yuweri Museveni prend des mesures salutaires pendant que le Président Sud-africain descend dans la rue pour sensibiliser ses concitoyens.

Les Présidents des Syndicats Nationaux des Transporteurs Routiers du Cameroun a adressé une lettre de préavis de grève au Premier Ministre, chef du gouvernement le lundi 30 mars 2020 puisque dit-il, leur lettre du 23 mars courant est restée sans suite. Bien plus, le gouvernement camerounais dont la marque principale de gouvernance est : « Placer la charrue avant les bœufs, » a préféré durcir le ton plutôt que de dialoguer. Hier par exemple, pour avoir transporter plus de 3 personne dans son taxi, un chauffeur a dû payer 25 000 F au Trésor public et 5 000 F à la fourrière municipale de Yaoundé. Oui, il est désormais interdit de transporter plus de 3 personnes dans un taxi urbain, mais quelles sont les mesures de compensation comme c’est le cas dans d’autres pays ? Les mesures à prendre ne sont que de la compétence du Chef de l’Etat dont tous les collaborateurs ne sont que des chargés de courses. Pourquoi ne parle-t-il pas ? A Djibouti, le Ministre de la Santé ou son Représentant donne un point de presse tous les jours. Cela n’a pas empêché que le Chef de l’Etat Son Excellence Ismaïl Omar Guelleh prenne la parole le 23 mars pour décider du confinement avec congé annuel payé aux personnels de l’Etat et du secteur privé dont le rôle n’est pas indispensable.

Président Paul Biya
Le Président Ougandais Yuweri Museveni

Les mesures courageuses du Président Yuweri Museveni

                Le Président Ougandais Yuweri Museveni, s’adressant hier 30 mars 2020 à son peuple, a ordonné entres autres mesures pour 14 jours :

  1. Le confinement total de tout le monde à la maison à l’exception du personnel médical et des autres corps dont la présence est indispensable ;
  2. Fermeture des restaurants ;
  3. Distribution des repas par le gouvernement sans tenir compte de l’appartenance politique ;
  4. Interpellation des distributeurs de repas qui enfreindraient la règle en la matière ;
  5. Interdiction de circuler aux voitures, motos, trains et avions à l’exception des cargos ;
  6. L’interdiction des coupures de courant et d’eau aux citoyens ;
  7. L’interdiction aux banques de déduire des agios pour les 2 mois à venir.

Comme dit plus haut, il ne s’agit là qu’une liste non exhaustive de la batterie des mesures prises hier 30 mars par le Chef de l’Etat Ougandais Son Excellence Yuweri Museveni qui dans son discours n’a pas oublié de remercier et d’encourager ses concitoyens pour la discipline et la bonne observance des mesures édictées par le gouvernement.

                Quant au Gabon dont le Président Ali Bongo ne jouit pas d’une santé totale, que ne voit-on pas ? Des machines installées un peu partout dans la capitale Libreville pour le lavage des mains. Il y a même longtemps que ce dernier s’est adressé à son peuple, et annoncé lui aussi, une série de mesures dans l’optique de la lutte contre la propagation du covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.