• mar. Juil 5th, 2022

Lutte contre la propagation du covid-19 : L’heure de vérité a enfin sonné

ByTech237

Avr 2, 2020

Qu’il s’agisse de la Russie ou de Cuba, l’on peut dire sans risque de se tromper que l’heure de la vérité pour certains et de la confirmation pour d’autres a sonné.

Après l’élection du Président Donald Trump aux Etats-Unis, l’observateur averti avait déjà perçu que sur le plan informatique et particulièrement de la sécurité en ce domaine, la suprématie de la Russie avait été révélée au monde. Les accusations mille fois répétées portées contre Le pays de Poutine pour son intrusion supposée dans le système informatique américain pendant l’élection présidentielle, était sans aucun doute, un aveu et la reconnaissance de la suprématie du pays de Poutine en la matière. Les performances cubaines sur le plan militaire et surtout scientifique et médicinal était toujours balayée du revers de la main par les grandes puissances qui contrôlent, ou alors régentent les organisations internationales. C’est d’ailleurs à la mort de Fidel Castro que l’opinion internationale a pu avoir connaissance des prouesses de Cuba en matière de gouvernance malgré les décennies d’embargo.

L’effet covid-19

                Avec la venue du covid-19, les barrières sont tombées et la reconnaissance de l’expertise Russe et cubaine sont reconnues. En effet, la Russie donne l’impression d’être un pays qui n’est pas sur la même planète que le reste ; car l’on ne parle pas des dégâts du coronavirus là-bas. Idem pour le Cuba ! Le déferlement de la maladie en Europe a produit une sorte de catastrophe tel que l’Italie, débordé par le taux de mortalité a avec humilité, fait le premier, appel à la Chine, Russie, Cuba et le Venezuela. Le rubicond que la France refusait de franchir. Face à l’ampleur des dégâts, les Etats-Unis ont accepté l’aide de la Russie pendant que la France acceptait aussi celle de Cuba. Aujourd’hui, les Experts français avouent déjà que l’expertise cubaine était connue depuis ; en plus, le pays d’Emmanuel Macron a sollicité les Médecins cubains pour les territoires français d’outre-mer dans le pacifique, dont les populations s’inquiétaient de plus en plus pour les mesures pas très rassurantes que prenait le pouvoir métropolitain. In fine, l’on peut dire sans risque de se tromper que la Russie vient de démontrer sa capacité à résister face à une attaque, chimique, bactériologique ou nucléaire. L’Expertise cubaine vient elle aussi de gagner en notoriété et l’on doit souhaiter que les Organisations internationales donnent la chance à tous les pays qui souhaitent bénéficier de l’expertise cubaine. Car contrairement à la Confédération Africaine de Football (CAF) qui exige un certain standard pour abriter des compétitions, l’OMS et bien d’autres pouvaient aussi faire de même pour renforcer la coopération avec certains pays africains dont les dirigeants brillent par le détournement des fonds alloués au traitement des populations pour fournir prioritairement, leurs comptes ouverts dans les pays membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU à l’exception de la Russie.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.