• jeu. Juin 30th, 2022

Lutte contre la propagation du covid-19 : au Cameroun, spoliation et à Djibouti, sacrifice des membres du gouvernement.

ByTech237

Avr 2, 2020

Pendant que le gouvernement est engagé dans un processus de spoliation de la population, un Ministre djiboutien fait don de l’équivalent de son salaire annuel au Fonds d’urgence créé à cet effet.

Après s’être adressé directement à sa population le 23 mars dernier, le Président djiboutien Ismaïl Omar Guelleh a pris un certain nombre de mesures dont la création d’un fonds d’urgence dans le but de venir à bout de cette pandémie dont les répercussions sont encore négligeables dans le pays. Le Ministre des Finances Ilyas M. Dawaleh  a, dans un tweet au cours de la journée du 1er avril 2020, décidé de faire don de l’équivalent de son salaire annuel au Fonds d’urgence créé par le Chef de l’Etat. Cette contribution s’élève à 5 000 000 F Djiboutien. Un dollar US équivaut à 177,72 Francs djiboutiens pendant que ce même jour, un dollar vaut 603,72 FCFA. C’est donc dire que le Ministre ILYAS a fait don de 16 975 860 FCFA au Fonds créé. L’on peut aussi constater que le salaire mensuel du Ministre djiboutien équivaut à 1 414 655 FCFA dans un pays dont le PIB par habitant est de 2 050 dollars US alors qu’au Cameroun, l’on a un PIB par habitant de 1 529 dollars US ; un pays où le salaire des DG atteint la somme astronomique de 25 000 000 FCFA avec hôtel et parc automobile bien garnis.

                Pour ne pas donner raison à ces camerounais qui parlent déjà de spoliation, les dirigeants camerounais doivent faire amende honorable en décidant que tous ceux qui touchent plus de 5 00 000 FCFA par mois là où l’immense majorité vit avec moins de 50 dollars US par mois, d’une contribution forcée au fonds de solidarité avant d’en appeler aux hommes d’affaires qui se plaignent d’ailleurs depuis plusieurs années du climat désastreux des affaires au Cameroun. L’on ne peut d’ailleurs pas compter le nombre de fois que le GICAM a lancé le cri d’alarme sans que le gouvernement soit attentif à cela.

L’exemple qui vient encore de Djibouti

                Avec la situation désastreuse causé par le covid-19, le Président djiboutien dont le gouvernement brille par la proactivité, a pris la plein mesure de la situation et de ses conséquences. C’est ainsi que le Président a décidé de créé en plus du Fonds d’urgence, un autre Fonds destiné à soutenir les acteurs du secteur informel dont la contribution à la croissance économique est non négligeable. Inimaginable au Cameroun ! Si oui, assortis des conditions que nous ne pouvons pas vous énumérer ici puisqu’indécentes.

La situation sanitaire au 01er avril 2020

                Pour avoir pris des mesures concrètes et efficaces longtemps avant, l’on compte à ce jour 2 personnes testées, positives et hospitalisées à l’hopital d’Arta, déclarées guéries. 204 tests ont été réalisés, 7 se sont révélés positifs et 18 personnes restent en observation au Centre Bouffard. Au total,   1 237 tests ont été réalisés pour 19 positifs au covid-19 et 18 personnes mises en quarantaine au Centre Bouffard. Comme à chaque sortie, le Ministre de la Santé ou son Représentant rappelle les mesures prescrites aux populations dans le cadre de la lutte contre la propagation de cette pandémie dans leur pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.