• jeu. Juin 30th, 2022

Lutte contre la propagation du covid-19 : Ali Bongo Ondimba dans la posture d’un Commandant qui n’abandonne pas ses troupes.

ByTech237

Avr 4, 2020

Depuis le début de propagation du covid-19, le Chef de l’Etat gabonais Ali Bongo Ondimba a déjà fait plusieurs sorties pendant qu’au Cameroun le leader de l’opposition tire déjà son épingle du jeu créé par le silence du Chef de l’Etat.

« Personne ne sera mis de côté ! Mon devoir étant de vous protéger. » Dixit Ali Bongo Ondimba Président de la République gabonaise dans un message à la nation le 03 avril 2020, dans le cadre de la lutte contre la propagation du covid-19. C’est une lapalissade de dire que le fils d’Omar Bongo Ondimba est malade. Mais, c’est ce malade qui se révèle de plus en plus, comme un chef qui n’abandonne pas ses troupes. Nous sommes en guerre, et pendant cette guerre, le Président gabonais a déjà fait plusieurs sorties. Dans celle d’hier, que de mesures concrètes ! Que de réponses aux questions qui taraudent les esprits des africains ! Ces africains qu’on a contraint, ou à qui on a proposé le confinement pour limiter la propagation de la pandémie qui fait des ravages sur notre planète.

Les mesures concrètes

                Avant d’énumérer les mesures prises par le Chef de l’Etat gabonais ce 03 avril 2020, force est de signaler qu’au pays d’Ali Bongo, il y a une Institution chargée de soulager les pauvres et indigents malades dans le paiement des frais médicaux. Hier donc, le Président a instruit le Premier Ministre chargé de coordonner l’implémentation des mesures suivantes, dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus. Entre autres mesures, nous pouvons citer :

  1. Un déblocage de 250 milliards pour faire face à la pandémie covid-19 ;
  2. 67 Centres de dépistage seront créés pour un dépistage massif comme proposé par l’OMS ;
  3. 4 milliards seront mensuellement consacrés au paiement des factures d’électricité et 2 autres au paiement des quittances d’eau ;
  4. Le paiement des loyers des citoyens à faibles revenus ;
  5. Le transport public est désormais gratuit pour les citoyens ;
  6. Une allocation de chômage de 50 à 70 % sera versée aux personnels du public comme du privé ; cependant, l’allocation pour les salaires de 80 000 à 150 000 FCFA sera payée à hauteur de 100 %.
  7. L’impôt libératoire ne sera payé qu’à hauteur de 50 % du montant dû ;
  8. Un moratoire sera accordé aux entreprises auprès des banques sans agios pour paiement de leurs dettes ;
  9. Les entreprises qui fonctionneront sans arrêt seront défiscalisées ;
  10. Le gouvernement a créé un Fonds de Solidarité qu’il a doté de 5 milliard de francs pour venir en aide aux personnes en situation de précarité avérée.

Tout en rappelant à ses concitoyens la bonne observance des règles élémentaires d’hygiène avec le lavage fréquent des mains, le Chef de l’Etat du Gabon, le Commandant qui condui lui-même ses troupes, a demandé à ses concitoyens de prendre soin d’eux-mêmes et de leurs familles.

Pendant ce temps

                Pendant que le Chef de l’Etat gabonais tenait son discours, au Cameroun, le Professeur Maurice Kamto le leader de l’opposition présenté par lui-même et ses partisans comme le Président élu, s’est adressé au « Président de fait du Cameroun » (selon ses propres termes), Paul Biya. Dans son adresse le Président du MRC a promis de faire constater par les moyens de droit la vacance du pouvoir. Et parce que nous sommes en guerre, et au regard de la progression fulgurante de l’ennemi et de ses premières conséquences économiques et sociales, le Président Kamto invite les citoyens camerounais à s’auto organiser autour  d’une initiative populaire baptisée « SURVIE-CAMEROON-SURVIVAL INITIATIVE » dont les objectifs majeurs sont : contribution pour faire face à l’urgence sanitaire ; apporter une réponse à l’impact social et économique de la pandémie ; préparer la bataille de la reconstruction des communautés et de la survie de notre nation. Concrètement, l’initiative consistera à mettre en œuvre, le confinement pendant 15 jours à compter du 06 avril dans les Régions non encore touchées, le dépistage massif ; la désinfection des lieux publics ; le port systématique du masque ; le dépistage systématique des voyageurs ; apporter au personnel de santé tout le soutien dont ils ont besoin ; respecter scrupuleusement les règles d’hygiène. Par ailleurs, cette initiative qui attend les contributions des camerounais de l’intérieur comme de la diaspora, entend pourvoir les citoyens en assistances multiformes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.