• jeu. Juin 30th, 2022

Lettre de l’artiste Salie Keita au Président malien IBK.

ByTech237

Nov 22, 2019

Face à l’insécurité galopante créée par les Jihadistes, l’artiste proposé à son français de Président de laisser la place à quelqu’un de courageux.

Salif Keita s’adresse au Président du Mali IBK (Ibrahim Boubacar Keita) en ces termes: « …Grand frère, je ne cours pas après l’argent, je ne cherche pas à être président, ni ministre, je ne recherche pas non plus l’amitié de personne. Je suis juste un malien et j’adore mon pays.

Grand frère, je ne suis pas du tout contre toi. Ce n’est ni de la méchanceté, ni de la jalousie, rien de tout cela. Mais Kôrô, tu sais très bien que c’est Macron et la France qui engagent des mercenaires pour assassiner les enfants du Mali. IL N’Y A PAS DE JIHADISTES. En plus ce sont les jeunes maliens bien portants qui se font tuer par la France, car on ne peut entrer dans l’armée si on est malade.

Et malgré tout cela, toi tu oses prendre pour ami un faux type, un gamin comme ça, et tu marches main dans la main avec lui, parce qu’il garantit ton pouvoir ? …Héee, si tu ne te renseignes pas, trop d’orphelins et de veuves dans les camps. Toi au moins tu es bien, puisque tu es Français, tu as le passeport français… Si ça pète toi et tes amis, vous avez une porte de sortie. Mais nous, nous sommes ici au pays…

Je sais que tu as peur de perdre ta place, car si tu parles tu as peur que la France te dégagés du pouvoir. Mais Kôrô, tu es descendant de grands hommes qui n’avaient pas peur, à l’image de Soundjata Keita. Il a été élu démocratiquement. Il a même établi une constitution. Tu es à un poste, Kôrô, tu n’es pas roi. Si tu as peur, laisse la place, nous allons installer quelqu’un qui n’a pas peur.
Toi tes enfants dilapident l’argent du pays dans des bêtises… La démission est mieux que l’humiliation Kôrô. Je te dois cette vérité…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.