• dim. Juil 3rd, 2022

Journée internationale de la famille : Célébration particulière au Cameroun

ByTech237

Mai 16, 2019

Journée internationale de la famille : Célébration particulière au Cameroun

La célébration de la journée internationale de la famille a revêtu un cachet particulier au Cameroun.

Le Cameroun s’est joint à la communauté internationale pour célébrer la Journée internationale de la Famille sous le thème : « Familles camerounaises face aux crises sociopolitiques : défis et perspectives. » C’est la salle de Conférences du Ministère en charge de la promotion de la femme et de la famille qui a servi de cadre pour les échanges entre la Ministre Marie Thérèse Abena Ondoua, Ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille et la riche assistance composée d’hommes de médias, de la société civile et de plusieurs autres ministères.

La famille est le socle et la base de la société. Première instance de socialisation, elle est la cheville nourricière du comportement et d’épanouissement des individus. C’est elle qui oriente et encadre les actions et les comportements des individus en société. Au Cameroun, la famille jouit d’un rôle important dans la consolidation de l’unité, la cohésion et le vivre ensemble. Elle est sacrée et doit être indestructible. Cette journée s’inscrit donc dans la valorisation du socle familial qui est de plus en plus menacé de destruction tant par les conflits tels que les guerres et les conflits de toutes sortes, sans oublier d’autres fléaux tels que l’alcoolisme, les violences physiques et globales qui viennent donc détruire l’équilibre familial et perturber la cohésion sociale. Il faut donc sauver la famille dans un monde qui se veut de plus en plus individualiste et moins tolérant ; un monde où les valeurs de solidarité, de patience et d’entraide semblent être devenus des exceptions, relavant de l’inédit. Il faut redonner de la valeur et du poids à la famille ; c’est dans ce sens que la célébration des mariages collectifs a été organisée en clôture de cette journée de la famille, dans la salle des actes de la Délégation départemental dudit ministère. Ce fut une occasion de redire aux Camerounais et au monde que le Cameroun compte sur toutes les familles pour garantir sa stabilité, son équilibre et surtout son émergence. Cinq couples au total sont sortis de l’illégalité pour la conformité, portant à 1550, le nombre de mariages collectifs organisés pour la promotion et la valorisation des familles. Il est donc plus que jamais temps de faire taire les armes pour que les familles divisées e dispersées par la guerre puissent enfin se retrouver et se reconstituer pour que vive à jamais le Cameroun, pays de paix.

Guy Maxime Banyolack

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.