• mer. Sep 28th, 2022

Incendie à la cité verte : Monsieur Tchouateun Basile revient de loin !

ByTech237

Août 17, 2018

Incendie à la cité verte : Monsieur Tchouateun Basile revient de loin !

La maison de Monsieur Tchouateun Basile s’est consummée dans la nuit du 11 au 12 août 2018 aux environs de 2 heures du matin.

Un incendie s’est déclenché dans la maison de Monsieur Tchouateun Basile située au quartier cité verte, sis à la montée Reynolds, aux environs de 2 heures du matin. La famille était déjà endormie quand aux environs de 2 heures du matin Madame Tchouateun entend deux bruits qui ressemblaient à une détonation. Elle se lève malgré la fatigue puisque revenue d’un voyage d’enterrement quelques heures plus tôt, pour savoir ce qui se passait effectivement. A sa grande surprise, sortie de sa chambre, elle constate que le salon est envahi par les flammes. C’est alors qu’elle lance des cris d’alarme pour réveiller la maisonnée. Fort heureusement, non loin de là, certains jeunes qui prenaient part à une veillée avaient déjà remarqué qu’un incendie était en train de décimer une maison, et faisaient mouvement vers le lieu du sinistre, non sans pousser des cris d’alarme pour alerter le quartier. Ces derniers arrivent au moment où Madame Tchouateun et toute sa famille lançaient des cris de détresse. Arrivés sur les lieux, ces jeunes s’engagent de manière spontanée et dévouée à la recherche de l’eau et du sable. Reveillés par ces cris, les habitants du quartier se joignent à eux. Cependant, pendant que le feu était à son comble, Monsieur Tchouateun retrouve la lucidité et se rend compte que tous les documents importants de la famille n’ont pas été sauvés et s’engage à rentrer dans la maison ; ce, malgré la réticence de quelques voisins. Aidés par certains jeunes, il défoncera la fenêtre de sa chambre qui n’était pas encore décimée par les flammes, y rentre et parvient à sauver ce qu’il y avait de plus importants comme documents dans sa chambre avant de ressortir. Dieu merci, il sortira sans la moindre égratignure et à la satisfaction des gens venus à son secours. Toutefois, c’est un de ses fils pourtant malade et préparant une soutenance le mois prochain qui n’a pas pu sauver ses 2 ordinateurs portables contenant tous les travaux relatifs à sa soutenance programmée au début du mois prochain.

Solidarité agissante

Au moment de notre déscente sur le terrain il y a quelques jours, les travaux de reconstruction de la maison étaient déjà lancée, et Monsieur Tchouateun Basile, employé de la société SNOB BAZAR’S CENTER, ne tarissait pas d’éloges à l’endroit des « ces enfants envoyés par Dieu qui ont pu empêcher que l’incendie n’embrase pas les cases environnantes » avant l’arrivée des sapeurs pompiers ; il remercie également ces enfants du quartiers qui spontanément se mettent à sa disposition pour transporter les matériaux de construction livrés à cet effet. Madame de son côté, Ancienne de l’Eglise Evangelique du Cameroun de la Paroisse de Mokolo, ne cesse de rendre grâce à Dieu : « Je remercie Dieu puisqu’il a demandé de lui rendre grâce en toute circonstance, et surtout pour l’assistance qui a éviter le pire : la mort d’homme et l’embrasement des maisons voisines. »

Ngatchou Guy Gérard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.