• lun. Août 8th, 2022

Football de table : Plaidoyer pour sa reconnaissance effective

ByTech237

Juin 3, 2019

Football de table : Plaidoyer pour sa reconnaissance effective

Les Responsables de football de table du Cameroun et de la République Démocratique du Congo se sont lancés dans une opération de charme à Yaoundé.
L’association camerounaise de babyfoot (Football de table) a organisé une conférence de presse dans un hôtel de la cité capitale le 1er juin courant. Elle a été l’occasion pour le Président de l’association camerounaise de babyfoot (ascabafoot) Jules Roderick Epotie et son homologue de la République Démocratique du Congo Bienvenue Ilanga Lembow, Président de la Fédération Congolaise de Football de table (FECOFOTA) de communiquer sur le tournoi amical opposant l’équipe des Lions Indomptables du Babyfoot à celle des Léopards de RD Congo. C’était aussi l’occasion de poser les jalons d’une reconnaissance par le gouvernement Camerounais, et de passer du statut d’association à celui de Fédération : Fédération Camerounaise de Football de Table.
Rencontre en vue

Le football de table communément appelé babyfoot au Cameroun, est un sport à part entière comme le football ou le basketball, qui s’installe de manière progressive dans l’univers sportif Africains malgré les difficultés rencontrées. « Cette rencontre vise à améliorer les techniques et les stratégies, surtout d’accroître les rendements des babyfooteurs au prochain championnat du monde qui se tiendra à Murcia (Espagne) » dixit l’Honorable Bienvenue Ilanga Lembow, Président du Fecofota. Une rencontre est prévue le 03 juin 2019 à Yaoundé entre les athlètes des 2 pays pour peaufiner la formation des deux équipes fanions des deux pays frères. Notons que le babyfoot est déjà présent dans 10 pays Africains. Et rien ne semble arrêter la promotion de ce sport sur le continent

Un sport qui se cherche

Le babyfoot a encore du mal à être reconnu dans beaucoup de pays en Afrique comme étant une discipline sportive à part entière comme toutes les autres à contrario de l’Europe où elle est bien entrée dans les mœurs et la culture. « Nous avons reçu de faire un plaidoyer auprès de nos Administrations pour qu’elles reconnaissent enfin cette discipline. » Bienvenue Ilanga Lembow. Il est donc temps de s’unir tous ensemble pour pousser nos gouvernements à reconnaître ce sport et à l’adopter car, comme tous les autres, il participe à l’épanouissement et au développement de la jeunesse. Bien structuré, il peut être une source efficiente d’emplois. Notons pour la coupe du monde qui se jouera bientôt en Espagne, la qualification se fait par inscription et non par élimination. Elle se jouera dans un format mixte, simple et par équipe nationale ; elle regroupe toutes les catégories.
Guy Maxime Banyolak

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.