• lun. Août 8th, 2022

Football camerounais : La énième décision du TAS.

ByTech237

Fév 11, 2022

La décision du Tribunal Arbitral des Sports suscite des débats sur la toile depuis sa publication sur les réseaux sociaux.

Des gens sans doute mal intentionnées font croire à la lecture de la décision N°TAS 2021/A/8338 que la nommination d’un Comité de Gestion à la FECAFOOT est imminente. Précisons qu’il est clairement dit dans cette décision du 04 février, c’est-à-dire, 2 jours avant la finale de la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations que : « La requête de l’appelante (FECAFOOT) visant à obtenir un délai supplémentaire pour le versement de l’avance de frais est rejetée. Les motifs de cette décision seront indiqués dans la sentence aux frais. » En quoi donc cette décision annonce la nommination d’un Comité de Gestion par la FIFA ?

Le sens de l’intérêt général

Quand bien-même le pire serait annoncé, doit-on ignorer que l’élection hautement difficile de Samuel Eto’o Fils à la tête de la Fédération Cameounaise de Football (FECAFOOT) a suscité beaucoup d’espérances en l’immense majorité des jeunes et des camerounais en général. Les premières décisions du nouveau Président élu jusqu’ici annoncent d’ailleurs « le printemps. » Si aujourd’hui au Cameroun un enfant évoluant en Elite Two peut contribuer de manière certaine et régulière à subvenir aux besoins familiaux, pourquoi tout le monde ne devrait pas l’apprécier et contribuer pour ? Le Président Samuel Eto’o Fils a même engagé des consultations avec les personnes qui avaient un rôle majeur dans le foot et même celles qui étaient mises de côté et qui ne juraient que par les décisions du TAS. Malheureusement, au moment où il devait aussi se battre pour qu’on ne nous arrache pas la CAN. Maintenant que la CAN est terminée, il est d’une évidence totale que le Président poursuivra ces démarches, quelles que soient les contraintes de son agenda très chargé. Pour les intérêts des jeunes footballeurs talentueux et leurs familles qui ploient sous le poids de la misère, mettons-nous en rang serrés derrière Samuel Eto’o Fils pour qu’une grande partie des camerounais qui ne sont pas éligibles à l’évacuation sanitaire, puisse sortir de la misère ambiante et endémique dans laquelle elle est embourbée. Comme dit ce proverbe africain : « Le soleil brille pour tout le monde. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.