• dim. Juil 3rd, 2022

Elections couplées du 09 fevrier 2020 : Le Rdpc : La Rdpc a la peau dure.

ByTech237

Fév 28, 2020

L’élection de l’Executif communal à la Mairie de Sangmelima est à reprendre.

Le Ministre de la Decentralisation et du Développement Local Georges Elanga Obam a conduit les opérations de l’élection de l’Executif communal au terme desquelles le Maire sortant André Noël Essiane a été battu. Et par note du 18 fevrier courant, en sa qualité de Ministre de tutelle, il a instruit les Préfets de prendre toutes toutes les dispositions utiles pour la prestation de serment des nouveaux Maires au plus tard le 06 mars prochain. Bien plus, par note n°23/RDPC/CC/SG/CAB du 27 fevrier, le Secrétaire général du Comité central du Rdpc a désigné les mandataires et Chargés de Mission chargés de superviser les élections des Maires de ville d’ici le 03 mars 2020. Quand on connaît tout le desordre que la dictature du comité central du parti des flammes a causé sur le terrain avec son entêtement à imposer les hommes impopulaires à la tête des Mairies, il y a non seulement lieu de s’etonner que par la note circulaire n°001/RDPC/CC/SG du 13 fevrier courant, les caciques du pouvoir et du comité central persistent à designer leurs fils et poulains à la tête des Mairies de ville, mais aussi à conspiret en cela contre le Chef de l’Etat dont la circulaire a été ignoré pendant les investitutes et non les primaires.

La bataille des titans

La rumeur disait que l’élection de l’Executif communal à Sangmelima était un combat des titans par personnes interposées. Le probable candidat de Louis Paul Motaze aurait gagné celui de Samuel Mvondo Ayolo. Coup de tonnerre, et comme pour demontrer qu’à la présidence, n’y est pas qui veut mais qui peut, voilà que l’élection supervisée par le Ministre de tutelle vient d’être annulée et une autre reprogrammée sous la supervision cette fois du Ministre Foumane Akam Edouard. Après la chasse aux allogènes Bamoun et Bamileke, voici venu le moment de la guerre fratricide à Sangmelima. Les élites du département se regardent déjà en chiens de faïence. Tout en souhaitant qu’ils ne nous servent plus le triste spectacle qui s’annonce, que les élites et les populations de la ville de Sangmelima n’oublient pas qu’elles appartiennent au même departement que le Chef de l’Etat Paul Biya. Notons tout de même que le Maire de la ville de Bafoussam est déjà connu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.