• mar. Juil 5th, 2022

Double scrutin du 09 février 2020 : La CEEAC sensibilise les médias

ByTech237

Jan 17, 2020

Après leur mission d’observation à l’élection présidentielle d’octobre 2018, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) a opté pour la sensibilisation des médias en vue de celle du 09 février prochain.

Le double scrutin du 09 février prochain revêt un intérêt capital pour l’avenir  de notre pays, avec l’accélération du processus de décentralisation mis en place par le Chef de l’Etat Paul Biya. Le choix des prochains élus locaux s’annonce déterminant. Face aux multiples troubles que connaît le pays depuis plus de 03 ans et aux nombreux appels au boycott de cette double élection par certains partis politiques de l’opposition et la flambées des messages haineux et tribalistes enregistrés dans les réseaux sociaux, la communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) organise à Yaoundé du 15 au 17  janvier courant, un atelier de renforcement des capacités et de sensibilisation des médias sur la prévention des conflits électoraux et la lutte contre les discours de haine en période électorale. Adoptée à Brazzaville à l’occasion de la XIIème session ordinaire de leur conférence le 07 juin 2005, l’extension du mandat de  la CEEAC aux questions électorale vise  la prévention et la préservation de la paix, la sécurité et la stabilité des Etats de l’Afrique Centrale. A travers ces importantes décisions, les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEEAC confirment leur vision en rappelant qu’une bonne préparation et une organisation adéquate des élections sont des facteurs déterminants pour la réalisation d’une démocratie durable dans l’espace communautaire de la CEEAC. Cet atelier intervient quelques jours seulement après celui organisé pour les agents d’Elecam (du 08 au 10), a été organisé par le Secrétaire Général de la CEEAC, Son Excellence Ahmad Alam-Mi, à la demande d’Elecam. Organisé autour de 09 objectifs, l’atelier vise à accroître les capacités des Journalistes camerounais en matière de couverture des élections pour qu’ils contribuent à une information objective des électeurs dans un climat électorale apaisé. Bien que marginalisés, bafoués et très souvent humiliés pour la plupart des médias et de Journalistes, surtout ceux de la presse privée, les Journalistes restent au centre de la vie électorale et de la réussite du processus électorale d’une nation. Comme l’a si bien expliqué le Président du Conseil National de la Communication Peter Essoka : « Il ne reste plus qu’à vous exhorter, vous les professionnels des médias, à renforcer votre sens de responsabilité en cette période charnière de notre histoire politique commune. Votre rôle est de ce fait fondamental.» Même son de cloche du côté du représentant de l’Unesco : « Nous vivons dans un monde où la qualité de l’information que nous recevons détermine, en grande partie, nos choix et nos actions, y compris notre capacité à jouir des libertés fondamentales et notre capacité d’autodétermination et de développement. » Espérons juste que les hommes et femmes des médias pourront surmonter leurs souffrances et rester professionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.