• jeu. Juin 30th, 2022

Développement Urbain : Voici celle qui défait les nœuds !

ByTech237

Jan 26, 2022 ,

Dans une prière de l’Eglise Catholique, la Sainte Vierge Marie est présentée comme : « Celle qui défait les nœuds. » Mais, nous vous présentons, celle qui défait les nœuds dans le processus du développement urbain au Cameroun.

Un conclave s’est tenu le 24 janvier courant dans la salle des réunion du MINHDU et regroupant Madame la Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain, le Directeur de l’Agence Française du Développement (AFD), du Coordonnateur du Programme C2D « Capitales Régionales, » et les 5 Maires des villes bénéficiaires. Ce conclave rentrait en droite ligne des suivi-évaluation trimestriels de l’avancement du projet financé par l’Agence Française de Développement au Cameroun, et l’accompagnement des Maires des Villes concernées face aux difficultés qu’ils rencontrent ; particulièrement dans l’exécution de leurs projets entre le local et le central dans un contexte du parachèvement de la décentralisation.

Celle qui défait les nœuds

Comme à la Société Immobilière du Cameroun (SIC) où sous son impulsion, l’on est allé de 1 à 75 milliards, dans le cadre du Programme C2D « Capitales Régionales » toujours sous sa gouvernance, l’on est parti d’un taux de réalisation de 18% à 85%, soit en valeur relative, une progression de 372,2% pour la même période : 3 ans. Fait rarissime dans notre cher et beau pays le Cameroun. Lisez ! « Je pense que le fait d’avoir trouvé un programme à 18% et d’avoir réussi à le porter à 85% en peu de temps vous fait des jaloux. C’est peut-être pour cela que certains ennemis du développement veulent jeter du discrédit sur un Programme qui se porte bien grâce à votre gouvernance. » Ce n’est pas un Camerounais qui le dit, encore moins un Bangangté, mais un Français, Benoît Lebeurre, Directeur de l’Agence Française de Développement (AFD), s’adressant à Machiagub, la Reine-Mère Ketcha Célestine épouse Courtes, Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain ; un témoignage à la fois éloquent et grandiloquent à l’endroit de « celle qui défait les nœuds du développement urbain au Cameroun» Une énième reconnaissance à l’endroit de celle qui a contribué de manière significative et exceptionnelle au rayonnement de la ville de Bangangté du temps oùelle officiait comme Maire. Le joyau architectural qui abrite les Services de la Mairie de Bangangté en est une preuve patente et palpable. N’est pas là (gouvernance remarquable et exceptionnelle), la meilleure manière d’apporter un soutien total et indéfectible, conforme aux idéaux de l’homme du Renouveau qu’est le Chef de l’Etat Son Excellence Paul Biya ? Plutôt que de rester au niveau des discours. A cause de cette preuve de compétence et d’intégrité morale de Celestine Ketcha, épouse Courtes, l’AFP entend revoir à la hausese et de manière significative, l’enveloppe du financement de ce Programme. Monsieur Benoît Lebeurre dira une fois de plus : « Je me réjouis d’avoir pu me retrouver auprès de Madame la Ministre et des 5 Maires de Ville dans ce projet ambitieux qu’est « Capitales Régionales, » Nous avons encore aujourd’hui, un exemple du partenariat exemplaire que nous avons avec ce ministère et les Maires concernés pour un projet emblématique qui a des défits comme tous les projets d’infrastructures de réalisations concrètes de terrain mais qui est franchement un projet qui donne des résultats visibles par les populations sur le terrain et je pense que le principal constat réjouissant est que le résultat est visible par tous et je pense que ça se passe de tout commentaire sur la dynamique et l’appréciation positive dans tout ce que nous essayons de faire ensemble. » Madame la ministre quant à elle dira : « C’est une rencontre trimestrielle pour évaluer le pilotage de ce beau projet qui arrive à point nommé, dans l’achèvement de la décentralisation et qui a permis aux Maires, Maires du parachèvement de la décentralisation, d’achever les projets attendus par les populations, d’exercer la mise en œuvre des projets à l’intérieur de leurs villes avec l’embellissement de nos villes au profit des populations et particulièrement celles qui accueillent la CAN ; ceci comme voulu par le Chef de l’Etat Son Excellence Paul Biya. » eDe toute évidence, l’on peut dire sans se tromper que Madame la Ministre a fait sienne cette parole de sage : «  Mieux vaut affronter le monde en suivant sa conscience que d’affronter sa conscience en voulant plaire au monde. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.