• dim. Juil 3rd, 2022

Décorations du 20 mai 2018 : Il en a demandé comme Anne Marie Nzié

ByTech237

Mai 25, 2018

Décorations du 20 mai 2018 : Il en a demandé comme Anne Marie Nzié

Le Patriarche Joseph Kadji Defosso a été élevé au rang de Grand Officier de l’Ordre National de la Valeur par Son Excellence Paul Biya lors de la fête nationale du 20 mai.

Le Milliardaire, le Patriarche, le Sphinx, la Légende vivante de l’Entrepreneuriat camerounais Joseph Kadji Defosso a été élevé au rang de Grand Officier de l’Ordre National de la Valeur par le Chef de l’Etat Son Excellence Paul Biya, lors de la 46e édition de la fête nationale à Douala. Le Gouverneur de la Région du Littoral Samuel Ivaha Diboua s’est déplacé personnellement pour la circonstance, accompagné de tout le gotha politique et administratif du département du Wouri. Pour justifier ce déplacement et cette mobilisation, le Gouverneur a évoqué la santé fragile du « grand-père d’Eto’o Fils.»

Honneur partagé

Si l’honneur dans ce cas revient naturellement et grandement au visionnaire et multimilliardaire Joseph Kadji Defosso, cet honneur est tout aussi partagé par le Gouverneur Samuel Ivaha Diboua qui se trouve être le « Chargé de mission » du Président Paul Biya pour la circonstance : « Je suis grandement honoré d’être celui qui remet cette distinction honorifique à Papa Kadji Defosso ; car, Alors Préfet du département du Haut-Nkam, j’ai, eu l’occasion de connaître et de bien connaitre ce grand homme. Promu au poste de Gouverneur, j’ai été nommé à la tête de la Région de l’Ouest, et donc résidant à Bafoussam. Pendant mon séjour à Bafoussam, j’étais venu prendre part aux obsèques de l’homme d’affaire et opérateur économique très connu Yamsi. Papa Kadji devait faire un témoignage à la mémoire du défunt. Au cours de ce témoignage, il déclara : « N’gobnà, regarde sa poitrine couverte de médailles. A quand ma part ? » Aujourd’hui donc, je suis vraiment comblé d’être celui-là qui porte cette médaille de la reconnaissance de la nation à Papa Kadji.»

Si nous partageons la joie et l’honneur du Gouverneur de la Région du Littoral, il n’empêche que nous nous posions cette question : « Fallait-il que cet homme connu de la quasi-totalité des Camerounais le demande pour être honoré ? Anne Marie Nzié l’avait fait de son vivant en interdisant même au gouvernement de venir la décorer à titre posthume. Cette décision avait payé puisque le gouvernement de la République l’a honorée de son vivant ; le gouvernement l’a même célébrée avant de la décorer une fois de plus à titre posthume. Cette situation pourrait donner raison à ceux qui disent qu’au Cameroun du Renoveau, les affinités et la corruption prennent le pas sur la compétence et le mérite. Comment ne pas le penser quand on sait que Papa Joseph Kadji Defosso avait déjà été honoré par l’Eglise Evangélique du Cameroun lors de la consécration de la Chapelle de Nlongkak à Yaoundé. En effet, au cours de cette cérémonie l’auditoire avait appris que c’est de passage à Nlongkak avec son épouse qui était la Présidente de la Commission « Construction du Temple » que Papa Kadji, en véritable visionnaire a fait une remarque mémorable que les Architectes et Ingénieurs ont intégré : demander de revoir le plan de la Chapelle en cassant le rocher qui s’y trouvait et sur lequel on devait construire le temple pour en exploiter les pierres et en profiter pour réaliser une salle de fête en dessous. Ce qui avait été accepté et aujourd’hui, la Chapelle EEC de Nlongkak à Yaoundé a une salle de fête de 400 places. Voilà donc l’homme ! Un homme qui vit le jour vers 1923 qui a commencé par le commerce du tabac avant de trônera sur un empire immobilier dont celui du Capitole à Yaoundé, une industrie brassicole (UCB), une société d’Assurance (AGC), une société de fabrication d’objets en plastique (POLYPLAST), le Centre de formation de footballeurs dont Samuel Eto’o Fils et Carlos Kameni en sont de purs produits. Maire de la Commune de Bana, ce grand Philantrope et grand employeeur de la main d’œuvre camerounaise et étrangère (plus de 1000 emplois) a construit de sa poche un hôtel de ville d’une valeur de 800 million de francs CFA ; d’où son influence avérée et incontournable à Bana et dans d’autres régions du pays sur le plan politique. Evidemment, avant de recevoir la médaille de Grand Officier de l’Ordre National de la Valeur, il faut avoir au préalable eu d’autres médailles. Ce qui signifie que Papa Kadji les aurait obtenues avant celle-ci, à lui remise par le Gouverneur du Littoral Samuel Ivaha Diboua.

Léonard Fandja

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.