• mar. Juil 5th, 2022

Décentralisation et développement durable au Cameroun : Le livre qui manquait, présenté à la presse

ByTech237

Mar 20, 2019

Décentralisation et développement durable au Cameroun : Le livre qui manquait, présenté à la presse

Une cérémonie de présentation d’un livre relatif à la décentralisation et les objectifs du développement durable au Cameroun a eu lieu le mercredi 20 mars 2019 aux Editions Afrédit, situé au carrefour Régie à Yaoundé.

Le siège des Editions Afredit de Yaoundé au Cameroun a été l’hôte de la présentation majestueuse du livre sur la décentralisation et les objectifs du développement durable au Cameroun, écrit par René Daniel Mintya, le mercredi 20 mars 2019 à 10 heures. Cet ouvrage de 207 pages paru aux éditions Afredit et préfacé par le Ministre de la Décentralisation et du Développement local Georges Elanga Obam, offre une facilité de lecture pour tous (16x24cm). Il est divisé en deux grandes parties principales. La première partie qui traite des fondements logiques des référentiels en présence tant à vérifier qu’il existe une connexion préalable entre la décentralisation et l’agenda 2030 ; car en effet, bien qu’étant toutes deux des politiques publiques, il faut reconnaître que toutes les politiques publiques ne sont pas superposables (relation directe de cause à effet). Aussi, cette première partie comprend deux chapitres. La première traite de la décentralisation territoriale du Cameroun et des avenues de l’agenda 2030 à l’0NU. La démarche ici repose sur des récits politiques permettant de retracer des histoires causales à la définition et à l’énonciation de celles-ci.

Le chapitre 2 quant à lui traite des logiques d’intervention de deux référentiels. Ici, la démarche repose sur l’analyse des archives officielles, sachant que la logique de toute politique publique n’est pas une donnée, mais le fruit d’un construit de recherche (Müller 2013).

La 2e partie de ce brillant ouvrage se veut plus pratique en parlant des outils concrets de la localisation des ODD. « Les politiques publiques sont autant de questions de mise en œuvre que des questions de décision ; ce qui fait aujourd’hui l’intérêt de ce domaine. C’est le dépassement du modèle classique où un gouvernement moins centralisé menait l’essentiel des actions dans des secteurs bien délimités. » Ces propos de Pierre Lascoumes et Patric Le Galès (2012) viennent planter le décor et rappeler l’aisance de la recherche sur la mise en œuvre des politiques publiques par le bas, en l’occurrence, l’échec des politiques interventionnistes de l’Etat providence. L’hypothèse de base de cette deuxième partie de ce brillant ouvrage est donc que les gouvernements locaux sont le niveau le mieux placé pour relier le s 17 objectifs de développement durable aux collectivités locales.

C’est donc une œuvre grandiose, un travail de fourmis qui est fait dans cet ouvrage majestueux, afin d’aider le gouvernement à se doter d’outils mais aussi de connaissances pour pouvoir atteindre le but visé qui est l’émergence en 2035. Emergence qui passe forcément par la décentralisation des services. René Daniel Mintya nous offre donc là, la quintessence de son savoir et de ses multiples recherches et expériences acquises de part et d’autres.

René Daniel Mintya

René Daniel Mintya est politiste, diplômé de l’Université de Lyon Lumière 3 et de l’Université Senghor d’Alexandrie. Il est certifié du Centre Européen d’Expertise et d’Evaluation. Son centre d’intérêt est l’analyse et l’évaluation des politiques publiques de décentralisation et de développement. L’auteur est en service au Ministère de la Décentralisation et du Développement local. Il est régulièrement associé depuis 2009 au Secrétariat Permanent du Conseil National de la Décentralisation dans les Services du Premier Ministre. Il est en outre l’Expert scientifique et technique de l’AIMF pour la localisation des ODD.

Guy Maxime Banyolak

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.