• lun. Août 8th, 2022

Cour Pénale Internationale : La Procureure Fatou Bensouda l’a fait

ByTech237

Sep 17, 2019

Cour Pénale Internationale : La Procureure Ben Souda l’a fait

La Procureure de la Cour Pénale Internationale (CPI) Fatou Bensouda a une fois de plus interjecter appel pour s’opposer à l’acquittement du Président Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.

Elle avait jusqu’à minuit ce 16 septembre 2019 pour relever l’appel dans l’affaire Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé à la Cour Pénale Internationale (CPI), et elle l’a fait. Après l’acquittement du tandem Laurent Gbagbo – Charles Blé Goudé le 15 janvier 2019, la Procureure Fatou Bensouda avait fait appel pour s’opposer à leur mise en liberté malgré le fait qu’après 08 ans de procédure, la Cour n’a pas jugé raisonnable de les condamner alors que les preuves n’étaient pas suffisantes. Huit mois plus tard, Fatou Bensouda revient à la charge alors que le commun des mortels attendait la libération des 2 justiciables. Elle demande à la Chambre d’appel de revenir sur l’acquittement du Président Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé et de faire inscrire une déclaration de nullité. Comment aurait-il pu en être autrement dans la mesure où un grand meeting de réconciliation entre le FPI de Laurent Gbagbo et le PDCI d’Henri Konan Bedié a fait le plein d’œuf au stade de Treichville à Abidjan le samedi 14 septembre courant, sans la présence, ni de Laurent Gbagbo, ni de celle d’Henri Konan Bédié, ni encore celle de Charles Blé Goudé. Ce d’autant plus que les militants des deux partis se sont mobilisés sans qu’on leur donnât le pain, la sardine, la boisson ou la somme traditionnelle de 2000 FCFA comme le font certains partis politiques. Ce qui a indubitablement fait trembler le pouvoir d’Abidjan qui selon certaines indiscrétions serait un allié de la Procureure Fatou Bensouda.

La sérénité est de mise

Invité au journal du soir sur TV5, Maître Emmanuel Altit, Avocat du Président Laurent Gbagbo a déclaré que c’était une éventualité et son client était aussi préparé à cela. D’où la sérénité du Président Laurent Gbagbo. Toutefois, il faut relever qu’un Juge de la Cour Pénale Internationale a déploré que ce procès soit aussi long dans la mesure où il décrédibilise la Cour aux yeux de l’opinion internationale. Fatou Bensouda quant à elle ne voit pas les choses de la même manière. En plus cette posture de la Procureure ferait suite à l’échec d’intenses négociations et tractations menées dans plusieurs capitales européennes et africaines tentant d’obtenir du Président Laurent Gbagbo et de son ex-coéquipier Charles Blé Goudé, des accords qui seraient en contradiction avec le combat que mène leur peuple pour leur libération. Ce qu’il faut comprendre dans cette affaire est la volonté de Madame Ben Souda apparemment engluée dans une sorte de magouille avec le pouvoir d’Abidjan, à prolonger le maintien des deux personnalités hors de leur pays dans la perspective des élections présidentielles de 2020 en Côte d’ivoire. Ce d’autant plus que, Henri Konan Bédié et Guillaume Soro qui étaient autrefois lesalliés d’Alassane Dramane Ouattara, ne le sont plus aujourd’hui. Selon Albert Einstein : « le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire. » En tout état de cause, Madame Fatou Bensouda a jusqu’au 16 octobre 2019 au plus tard pour déposer son mémoire d’appel.

Léonard Fandja,

Directeur de la publication

Les visages d’Afrique (www.lesvisagesdafrique.online)

B.P.13 039 YAOUNDE

Nkomkana, sis face la maison du parti

www.facebook.com/lesvisagesdafrique/

YouTube : Léonard Fandja / Les visages d’Afrique

Whatsapp ; Imo ; Telegram : (00237) 662 26 39 35 / 679 76 72 65 / 699 83 16 57

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.